Le nom "Jéhovah": Invention sans fondement à attribuer aux Témoins de Jéhovah?
Simon a raconté comment Dieu a d'abord jeté les regards sur les nations pour choisir du milieu d'elles un peuple qui portât son nom. Actes15:14
"L'une des caractéristiques fondamentales et essentielles de la révélation biblique réside en ce que Dieu n'est pas dépourvu de nom: Il possède un nom personnel par lequel il peut et doit être invoqué."
The New International Dictionary of New Testament Theology, tome II, page 649
 En hébreu, le nom de Dieu s'orthographie par quatre Consonnes qu'on désigne Communément par le mot "Tétragramme". Elles se lisent de droite à gauche. Dans notre alphabet, on peut les transcrire YHWH ou JHVH. Ce mot revient près de 7 000 fois dans le texte de base des Écritures hébraïques (l'"Ancien Testament").
Ce vocable est une forme du verbe hâwâh qui se traduit par "devenir", et il signifie "Il fait devenir". Il présente donc le Créateur comme l'Être qui réalise progressivement ses promesses et qui accomplit immanquablement ses desseins.
Dans l'ouvrage
"à l'origine la vocalisation du Tétragramme devait être YeOUàH ou YaHouaH"
The mysterious name of Y.H.W.H; M.Reisel

"On n'a pas la preuve que cette forme soit la véritable. Le fait que les Juifs d'Eléphantine écrivaient Jahou autorise à penser que la vocalisation du nom propre du Dieu d'Israël garde encore son secret."
Dictionnaire encyclopédique de la bible (1932-35):- Tome I, page 295; Alexandre Westphal

"La prononciation Yahvé, proposée dans des versions récentes repose sur quelques témoignages anciens qui ne sont pas décisifs: on pourrait tout aussi bien reconstituer la prononciation en Yaho ou Yahou, en tenant compte des noms de personnes, dans lesquels le nom divin entre en composition, par exemple le nom hébreu du prophète Elie: Eliyahou."
glossaire de la version Segond révisée (1978, page 9)

"Quoi qu'on dise sur son origine incertaine, 'Jéhovah' est et doit demeurer la traduction anglaise correcte de Yahweh."
Introduction to the Old Testament, par Robert Pfeiffer, 1952, page 94.


Bien que quantité de traducteurs soient partisans de la prononciation Yahvé, la Traduction du monde nouveau et un certain nombre d'autres versions continuent à utiliser la forme Jéhovah parce qu'elle est connue et employée depuis des siècles. En outre, elle conserve au moins aussi bien que les autres les quatre lettres du Tétragramme, YHWH ou JHVH.
"Il est certain que le mot Jéhovah, mot classique en français, consacré par les maîtres de notre langue comme par la littérature chrétienne qui depuis des siècles fait l'édification de l'Église, est un vocable conventionnel."- "Jéhovah"; Édition de 1924, pages 36, 37; Alexandre Westphal, docteur en théologie de langue française

"Dans nos traductions,(...) nous avons employé la forme Jéhovah (...)qui est la forme littéraire et usuelle du français."
Grammaire de l'hébreu biblique (édition de 1923, note au bas de la page 49), professeur Paul Joüon, membre de l'Institut biblique de Rome


Le nom Jéhovah est-il connu est utilisé comme l'affirment les personnes citées ci-dessus? OUI! Et on pourrait multiplier les exemples, y compris dans des chansons ou films récents et populaires dans lesquels on prononce Jéhovah, montrant ainsi que ce nom est connu de tous, et que dans l'esprit de chacun, c'est celui du créateur de l'univers. (Un exemple parmi beaucoup d'autres: "Indiana Jones et la dernière croisade" excellent film d'aventure, très connu et dans lequel le personnage doit résoudre des énigmes. L'une d'elle est en rapport avec le nom de Dieu)

 Ainsi donc, depuis des siècles le vocable Jéhovah est connu dans de nombreuses nations comme le nom propre de Dieu. Et ceux qui l'entendent savent aussitôt qui il désigne. Comme le disait le professeur Gustav Ochier, "c'est ce nom qui est le mieux entré dans notre vocabulaire, et on ne pourra pas le remplacer par un autre terme". - Theologie des Alten Testaments (Théologie de l'Ancien Testament), page 143..

Est-il donc mal d'utiliser une graphie comme Yahvé ou Yahweh? Pas du tout.
Ce qui compte, c'est que nous employions le nom par excellence et que nous le proclamions devant nos semblables.

On a fait remarqué (vous l'avez peut-être déjà lu), que de nombreuses versions modernes de la Bible ont supprimé le nom de Dieu dans leur traduction. Ce constat est malheureusement vrai. Le fait que cette pratique se répande la légitimise-t-elle?
Au XIXe siècle, John Davis, missionnaire en chine, expliquait en ces termes les raisons pour lesquelles il croyait que le nom de Dieu devait apparaître dans la bible: "Si le Saint Esprit dit 'Jéhovah' dans tel ou tel passage de l'hébreux, pourquoi le traducteur anglais ou chinois ne mettrait-il pas aussi 'Jéhovah'? Est-il autorisé à décréter: Je vais transcrire 'Jéhovah' ici et le remplacer là par un autre mot? .... Si dans un cas précis, il n'est pas judicieux d'utiliser le mot jéhovah en traduction, pourquoi le rédacteur divinement inspiré l'a-t-il employé dans l'original?" - The Chinese Recorder and Missionary Journal, volume VII, Shanghai, 1876.
Le nom divin bientôt banni des messes

¦Menu¦
Jehovah
lire également..
le nom divin reproduit sur des églises, pièces de monnaie ...

"Seigneur" ou "Jéhovah"?

Le nom divin dans le Nouveau Testament
-
Yaweh ou Jéhovah?